Raphael depuis 1793

Raphael depuis 1793

C’est à Paris, à deux pas du Pont Neuf, que Parent fonde sa fabrique de pinceaux en 1793. L’entreprise prospère malgré les incertitudes liées à la Révolution, à l’Empire et à la Restauration. Gérard poursuit l’activité de1820 à 1825, suivi de Leferme de 1825 à 1847 et de Renard de 1847 à 1859. En 1859, âgé de 34 ans, Charles Sauer rachète l’affaire, et la décentralise à Oinville à 50 km de Paris.

Son fils, Max Auguste Sauer, construit de 1895 à1900, une usine à vapeur moderne pour l’époque à Hardricourt près de Oinville.
En 1925, la fabrication des pinceaux fins est transférée à Saint-Brieuc par Max Sauer, fils cadet de Max Sauer père.

Après le décès de Max Sauer, en 1960 la société Max Sauer, dirigée par Michel et Gérard Sauer est transférée en 1967 dans une nouvelle usine agrandie en 1973, 1987 et 1991. La gamme de produits Berge Beaux-Arts (fondé en 1920) supports toiles - en rouleaux, sur châssis, cartons entoilés , ainsi que les
Couleurs extra-fines, papiers d'art et matériels d'artistes Sennelier (fondé en 1887) sont maintenant fabriqués sur les différents sites en Bretagne et distribués dans 55 pays.

Avec la cinquième génération, la relève est représentée par Eric Sauer depuis 1987. L'innovation, la recherche et le développement, sont associés à la tradition et au savoir-faire. La rigueur familiale de la gestion de l'entreprise, le travail en équipe, la qualité et le service optimum aux clients, restent les priorités de Max Sauer sas.

Raphael

Ancien catalogue Raphaël

Aujourd'hui, c'est toujours avec ce même souci de qualité et de transmission intergénérationnelle du savoir-faire que nous produisons les pinceaux Raphaël.

Raphael